1 mars 2016

BÈZE LE 11 SEPTEMBRE 1944 : 2e escadron du 2e cuirassier, l'escadron Fougère à Bèze !

NOTA :

Ces photos ont été prises par mon arrière arrière grand-père, Louis Breuil, alors Maire de Bèze le 11 septembre 1944.
Je me suis permis de les protéger car j'ai pour projet d'éditer un livre sur l'occupation et la libération de Bèze.
Par contre je tiens à vous informer que je me suis raproché de Monsieur Porcherot, historien de Bèze afin d'écrire 2 articles dans la gazette de Bèze qui sortiront très prochainement courant 2016.

Je me ferai égalent un plaisir de vous les faire découvrir, sur rendez-vous.


Série de rares clichés pris le 11 septembre 1944 sur la place de Bèze (Côte-d'or)
 par Louis Breuil Maire de Bèze

11 septembre 1944... jour de la libération de Dijon et de Bèze !

La 1ère Armée Française du Général de Lattre de Tassigny passe par le village et fonce vers Langres, les allemands retraitent, ils ne sont pas loin, au moment des clichés des éléments sont signalés à Bourberain.


Les hommes et véhicules militaires pris en photos, sont des éléments français appartenant à la 1ère Armée Française, débarquée quelques semaines plus tôt le 15 Août sur les plages du Süd de la France.

Grâce à des spécialistes et historiens, nous savons que ces éléments appartiennent au 2e CUIR et même plus précisément : 2e escadron du 2e cuirassier, l'escadron Fougère, grâce à son journal de marche.


Pendant que les officiers font un point sur les cartes d'état-major et que d'autres en profitent pour faire le plein de leur véhicules, les enfants du village montent sur le half-track pour là photos et les villageois sont de bons spectateurs !



Le premier Half-Track arrive, un civil est monté sur le marche-pied afin de guider le conducteur.



Bèze 11 septembre 1944 - DROITS RÉSERVES SOUVENEZ -VOUS 44


Les Bèzois sortent sur la place de la mairie, "ils arrivent !"
Nous pouvons voir le "café de la place" à gauche de la mairie, ainsi qu'une voiture désossées abandonnée.

Bèze 11 septembre 1944 - DROITS RÉSERVES SOUVENEZ -VOUS 44

Le premier half-track se gare sur la place du village devant la mairie, l'un des soldats à l'arrière accueille une petite fille à son bord. 
Notons le camouflage du véhicule à l'aide de bra,chages.

Bèze 11 septembre 1944 - DROITS RÉSERVES SOUVENEZ -VOUS 44




Bèze 11 septembre 1944 - DROITS RÉSERVES SOUVENEZ -VOUS 44


Char sherman avec insigne type 1804 de la 1ère Armée Française et voiture cabriolet de prise avec étoile américaine ajoutée sur l'aile avant. Nous distinguons également l'arrière d'une Jeep que nous retrouverons par la suite.

Bèze 11 septembre 1944 - DROITS RÉSERVES SOUVENEZ -VOUS 44



"PEGASE", nom de baptême d' un obusier M 8 (même châssis que que les chars légers M 3 et M 5) sur la place de Bèze devant le tabac, un membre de l'équipage en profite pour faire le plein.

Bèze 11 septembre 1944 - DROITS RÉSERVES SOUVENEZ -VOUS 44


Le char sherman "DUGUESCLIN", 2ème CUIR, 2ème escadron, fait une halte également sur la place du village, son chef de char se tient debout sur la tourelle, armé d'un colt 45 et habillé d'un blouson de tankiste U.S. Les insignes sont bien visibles ainsi que leur disposition réglementaire.

Bèze 11 septembre 1944 -
Droits réservés V.B


Bèze 11 septembre 1944 - DROITS RÉSERVES SOUVENEZ -VOUS 44


Les enfants du village sur un Half-Track,
Bèze 11 septembre 1944



Bèze 1944




Les officiers du 2e escadron du 2e cuirassier, l'escadron Fougère, 
Bèze 11 septembre 1944


Bèze 1944








Grâce au journal de marche du 2ème CUIRASSIERS, nous savons que le 2e CUIR a établi son PC pour la nuit du 11 septembre 1944 à Lux.

"Le 11 Septembre au soir, le Groupement Durosoy cantonne dans la région d'Is-sur-Tille.
L'Etat-Major du Régiment s'installe à Lux."


L'épopée du 2 CUIRASSIERS :

http://www.chars-francais.net/new/index.php?option=com_content&task=view&id=603&Itemid=71



Remerciements :

Le char du 2ème CUIR a été identifié grâce au webmaster du site "CHAR FRANCAIS"

"Il s'agit bien du Duguesclin du 2e Cuir; le char initial, M 4 A4 sur votre photo, a été remplacé par un M 4 A2 portant le même nom."

 Antoine Misner

http://www.chars-francais.net/





Bèze - BEZE - 21310 - 11 SEPTEMBRE 1944 - 1ERE ARMÉE FRANÇAISE - DIJON - COTE-D'OR - BOURGOGNE - BEZE - BEZE - VILLAGE DE BEZE - PLACE DU VILLAGE DE BEZE -HALF-TRACK - SHERMAN - 1ère ARMÉE FRANÇAISE - 2e CUIR - DUGESCLIN - CHAR DUGESCLIN - SHERMAN DUGESCLIN - PEGASE - CAPITAINE FOUGERE - 2e escadron du 2e cuirassier - escadron Fougère

4 commentaires:

  1. Le PEGASE n'est pas un M 7 Priest mais un obusier M 8 (même chassis que que les chars légers M 3 et M 5)

    RépondreSupprimer
  2. Superbes photos que tu nous présente là Vincent...Par contre confondre un M7 avec un M8 ! ce n'est faute de t'en montrer sur mon blog.
    Je me permettrai de mettre un lien vers ton blog prochainement.
    A+ Nicolas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais écris M7 Priest et on m'a dit M8 !
      Alors ? Au final ?

      Supprimer
  3. Bonjour,

    Merci beaucoup de votre réponse.
    Le Capitaine Fougère est sans doute présent sur certaines photos de votre page. Si je ne me trompe pas, le 2e escadron du 2e cuirassier, l'escadron Fougère est le seul à être passé par Bèze, Cf la page du journal de marche du 2e cuir en pièce jointe.
    Sur vos photos on voit en effet deux chars différents, le char Duguesclin, char de commandement du 2e escadron ainsi que le Davout, char du 1er groupe du peloton Cattanéo, premier peloton de combat du 2e escadron. (à noter que les chars de l'escadron Fougère se reconnaissent assez facilement car ils sont en théorie les seuls du 2e Cuir à porter la croix de lorraine dans la marque de nationalité.)
    Pour reconnaitre le Capitaine Fougère, c'est un peu complexe, je ne possède pas beaucoup de photos de lui : deux prises à St Cyr, c'est à dire 12 ans avant la libération, il a sans doute pas mal changé entre temps, et deux prises à la libération : un portrait de mauvaise qualité et une photo de lui au milieu de ses chars, prise d'assez loin malheureusement. Je vous les met en pièce jointe, peut être que la ressemblance serait plus visible les photos entre les mains ?
    Quoi qu'il en soit, merci bien de votre aide,

    Bien cordialement,
    Nicolas Moreau

    RépondreSupprimer